Exposé sur les citoyens athéniens

Voici un exposé sur la citoyenneté à Athènes réalisé en classe de Seconde en grec. Note: 18/20


Introduction

La démocratie athénienne au Ve siècle av J.-C repose sur l'égalité politique entre les citoyens, qui se dit Πολίτην en grec. Mais quelles sont les caractéristiques du citoyen ?


A. L'accès à la citoyenneté

Pour être citoyen, il faut être un homme, de plus de 18 ans, fils de citoyen et petit-fils de citoyen, avoir fait son service militaire. (L'éphébie est faite entre 16 et 18 ans et il faut prêter serment), être inscrit sur les listes du Dème (un dème est une circonscription administrative de l'Attique. Il y en a 139 en tout dans cette région).

B. Les droits du citoyen

Seul le citoyen jouit de certains droits, comme voter et exercer des charges politiques ou juridiques. Il bénéficie de la protection de la justice et du droit de porter plainte, il ne peut pas être soumis à la torture, condamné, ou vendu comme esclave. Il dispose aussi du droit de posséder une terre de la cité, de contracter un mariage avec une Athénienne et d'être éduqué afin de mieux comprendre ses devoirs qui sont en contrepartie importants...


C. Les devoirs du citoyen

Il doit participer à la vie politique. L’Ecclésia est une assemblée de citoyens se réunissant 10 fois par an sur la colline de la Pnyx. Elle peut accueillir jusqu’à 8 000 citoyens qui votent les lois. L'importance de cette assemblée distingue Athènes de Sparte, où le pouvoir est concentré entre les mains d'un petit nombre: on parle d'oligarchie. Chaque citoyen peut en théorie proposer une loi ou être tiré au sort s'il le souhaite pour participer aux institutions de la cité dont celui de défendre la cité. La boulè, composée de 500 bouleutes, rédige les lois. L’héliée est un tribunal où 6000 héliastes s’occupent d’affaires juridiques. Enfin, 700 magistrats dirigent l'armée et font appliquer les lois. Les plus hauts placés, les 10 stratèges s’occupent des affaires particulières comme les fêtes.

Les citoyens athéniens doivent défendre leur cité pendant les guerres et accomplir leur service militaire. Depuis les réformes de Solon, les plus riches servent comme cavaliers, et la plupart des citoyens sont hoplites. Les plus pauvres, ne pouvant financer leur armement, sont rameurs sur les navires de guerre : les trières.


La religion est présente dans tous les aspects de la vie du citoyen. Il doit participer aux fêtes religieuses et avoir une attitude pieuse envers les dieux pour que ceux-ci protègent la cité. Plusieurs grandes fêtes de la cité rythment la vie athénienne. Parmi elles, les grandes Panathénées ont un éclat particulier. Il s’agit d’une grande procession qui, tous les 4 ans, réunissait tous les Athéniens à la mémoire d’Athéna. À l’acropole, le péplos, un voile brodé, était offert à la déesse. Des processions, des concours sportifs et théâtraux se déroulent aussi durant ces fêtes.


Les plus riches citoyens doivent aussi faire preuve de générosité en finançant directement les dépenses publiques les plus lourdes, par le biais des liturgies. Par exemple, financer et entretenir l'équipage d'une trière pendant un an ou encore financer un chœur pour les représentations lors des concours de théâtre.


Conclusion

Les citoyens représentaient environ 10% de la population athénienne et on estime qu’ils étaient environ 40 000. Ils avaient beaucoup de droits, notamment le droit de vote mais aussi des devoirs, comme participer à la vie politique et religieuse et défendre sa cité. Par conséquent, c’étaient eux qui faisaient fonctionner la démocratie. Mais, il ne faut pas oublier tous les exclus de cette citoyenneté : les femmes, les métèques, les esclaves et les enfants.

À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags