Exposé: L'empereur Titus

Voici un exposé réalisé en classe de 4ème en latin sous une forme un peu spéciale: il s'agit d'un faux journal télévisé en l'honneur de la mort de l'empereur romain Titus. Note: 20/20


Bonjour à tous. Aujourd’hui édition spéciale sur la mort de notre empereur Titus.


Tout le monde en parle ; certains sont bouleversés, d’autres restent indifférents. Si vous n’avez pas encore lu les journaux comme celui-ci, nous vous rappelons que ce serait son esclave qui l’aurait retrouvé ce matin dans son lit. Voyant qu’il ne se réveillait pas, il comprit que son maître avait rejoint les Champs-Élysées… Les causes de son décès restent encore inconnues même si certains médecins pensent qu’il s’agissait peut-être de la peste. Ensemble, revenons sur sa vie et son règne.


Titus Flavius Vespasianus est né le 30 décembre 39 à Rome de Vespasien et de Domitillia l’Aînée. Il fait partie de la dynastie des Flaviens qui étaient au départ que de simples comptables municipaux. Il a eu une enfance et une éducation luxueuse dans le palais de l’ancien empereur Claude. Il avait des liens très forts avec son fils Britannicus, qui mourut empoisonné à l’âge de 14 ans.


En 57, il devient tribun militaire en Germanie et en Bretagne. En 69, son père Vespasien devient empereur et met son fils aux commandes de l’armée romaine en Judée. En 70, Titus prend et détruit Jérusalem. Il fait emprisonner des milliers de Juifs et les fait massacrer à Rome pour célébrer sa victoire. Son frère Domitien élève pour lui l’arc de Titus, toujours debout aujourd’hui. Entre 70 et 79, il aura exercé au total sept consulats. Titus était un jeune homme actif qui n’hésitait pas à remplacer son père pendant ses discours ou ses écrits.

Enfin, le 23 juin 79, Titus accède au pouvoir après la mort de son père. C’est la première fois dans l’Empire Romain qu’un fils succède à son père. À peine s’est-il installé sur son trône, que le Vésuve rentre en éruption, le 24 août 79. Il ensevelit Pompéi et Herculaneum sous les cendres. Titus se montre secourable et généreux en se rendant sur les lieux et en offrant de l’argent aux rescapés. En 80, une nouvelle catastrophe a lieu, vous vous en souvenez, c’est bien-sûr, c’est le grand incendie de Rome qui ravagea la ville. Une fois de plus, Titus prêta main forte aux habitants.


Mais il y eu quand même des évènements heureux sous son règne comme par exemple les jeux de cent jours qu’a organisé Titus lors de l’ouverture du Colisée. Vous vous rappelez que sa construction a commencé sous l’ordre de Vespasien et qu’elle a été terminée en l’an 80. Malheureusement, une épidémie de peste cause ensuite la mort de milliers de romains. Titus vient encore une fois en personne pour apporter du réconfort aux malades. C’est sûrement en faisant preuve d’une extrême bonté qu’il attrapa la maladie pour finalement en mourir le 23 septembre 81. Son règne aura donc duré un peu plus de deux ans.


Revenons maintenant sur son amour interdit avec la célèbre princesse juive Bérénice. En 67, lors de sa campagne en Judée, Titus rencontre Bérénice et en tombe éperdument amoureux. En 69, leur liaison devient officielle et finalement en 75, Bérénice arrive à Rome pour se marier. Mais le peuple romain n’est pas content : pour lui, Bérénice incarne une deuxième Cléopâtre et a peur que Titus se rapproche trop de l’Orient. Pour reprendre sa confiance, Titus renvoie Bérénice en Judée. Cette tragédie amoureuse inspirera en 1670, à seulement une semaine d’intervalle les deux dramaturges Pierre Corneille pour sa pièce Tite et Bérénice et Racine pour sa pièce Bérénice.


Au niveau familial, Titus a eu deux femmes :Arrecina Tertulla et Marcia Furnillia et une fille Julia Titi de sa deuxième femme.


Nous nous souviendrons d’un empereur bon, généreux, respectueux et secourable pendant ces catastrophes. Titus aurait même dit : « diem perdidi » ce qui signifie « j’ai perdu ma journée », qu’il prononçait lorsqu’il n’avait pas apporté un bienfait particulier à la fin d’une journée. Bien entendu, nous oublierons l’image du deuxième Néron, auquel il nous a fait penser pendant le massacre des Juifs, car après la mort de son père, sa personnalité changea du tout au tout.


Pour la suite, ce serait son frère cadet Domitien qui prendrait le pouvoir. Sera-t-il aussi bon que Titus ?


Nous vous remercions d’avoir suivi ce journal. À très bientôt !

À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags