Résumé: Métaphysique des Tubes


Voici un résumé détaillé du roman autobiographique d'Amélie Nothomb, Métaphysique des tubes. Ce genre de résumés permet de comprendre la structure globale d'un long roman mais ne remplace en rien une lecture complète de l'ouvrage...


Explication du titre :

Métaphysique : interrogation, recherche rationnelle qui a pour objet de connaître les causes du monde, de l’être, de l’esprit.

Tube : métaphore qui désigne les activités du fœtus et du nourrisson qui se résument à la déglutition, la digestion et l’excrétion : comme un tuyau qui laisse passer la nourriture.



Résumé:

L’histoire commence par un pastiche de la Genèse. L’auteur se compare à Dieu et à un tube : les deux ne font rien : mangent, digèrent, excrètent, aucun des deux n’est vivant.


Puis, on nous parle des parents d’un enfant apathique, Amélie Nothomb, toujours comparée à un tube. Ils tentent plusieurs stratagèmes pour réveiller leur « plante » : ils cessent de lui donner à manger et à boire, le changent de lit, tentent la position debout, lui font écouter de la musique : rien ne marche : à 2 ans, Dieu n’avait toujours pas fait un mouvement, un regard. Un jour ordinaire, l’enfant sort de sa torpeur et se met à hurler : il devient vivant. Il est toujours en colère parce qu’il ne contrôle pas tout. Il essaye de parler mais ne produit que de simples bruits, ce qui fait redoubler ses cris. Les parents regrettent leur Plante. La mère du père arrive de Belgique pour rendre visite à la famille : l’enfant à une sœur, Juliette, de 5 ans et un frère, André, de 7 ans. Le réveil du bébé a lieu lorsque sa grand-mère lui donne un bâton de chocolat blanc : il croque et sent qu’il devient lui-même. L’auteur emploie alors la première personne et grâce au chocolat, se souvient de tout depuis cette notion de plaisir.


Amélie Nothomb dit être née en 1970, à deux ans et demi, dans les montagnes du Kansai au Japon. Elle devient une enfant sage et éveillée. Elle commence à marcher, parle. Son premier mot est maman, suivi de papa. Elle dit savoir parler et aurait voulu dire E=mc 2 en premier mais elle ne voulait pas vexer ses parents. Son troisième mot est aspirateur car c’est un objet qui anéantit tout et ressemble à Dieu. Elle appelle ensuite sa sœur, mais refuse celui de son frère. Sa gouvernante japonaise, Nishio-San eut droit au cinquième mot. Le sixième est mort. Un matin, Amélie apprend que sa grand-mère est morte et pour se consoler, joue à la toupie. Avec Nishio-San, elle parle japonais. Sa gouvernante lui raconte les bombardements de 1945 où elle vit sa famille tuée.


Les parents d’Amélie décident de prendre une autre gouvernante : Kashima-San. Alors que Nishio-San est douce, gentille et pauvre, la nouvelle est riche, vieille et méchante : elle reproche à tous les Blancs d’être responsables des bombardements. Grâce à Nishio-San qui la divinise, elle veut devenir Japonaise. Elle compare son jardin au Jardin d’Éden. Elle croit qu’elle a des pouvoirs et que c’est elle qui fait naître le printemps. Kashima-San est la seule Japonaise qui ne l’honore pas. Amélie pense qu’elle se retient. Alors, elle lui cueille la plus belle fleur, lui fait préparer les meilleur plat et se déguisa en une petite japonaise adorable : sa gouvernante ne prend aucun plaisir.


Hugo, six ans, intègre la famille car ses parents doivent partir au Vietnam. Lui et son frère deviennent inséparables. Les parents d’Amélie les emmènent à la mer. L’enfant, prend beaucoup de plaisir à nager, tel que mer est son septième mot. Une fois, elle faillit se noyer en perdant pied. Hugo prévient sa mère qui la remonte. Elle dit sa première phrase « merci Hugo, tu es gentil » : elle avoue qu’elle parle depuis longtemps. Elle apprend à nager dans Le Petit Lac Vert. Elle se compare à Jésus et décide d’apprendre à lire en lisant un Tintin. Ses parents la change de chambre et la mettent au grenier. Une nuit où elle avait la fenêtre ouverte, elle escalade les barreaux et se penche par la fenêtre et tombe. Heureusement, elle arrive à se raccrocher en écartant ses jambes. Le matin, sa mère la retrouve et la change de chambre : celle de sa sœur.


Mai est le mois des garçons au Japon. Ils sont représentés par des carpes. Amélie découvre ces poissons et les trouves horribles. En juin, son père organise un spectacle où il chante le nô, un chant japonais. Amélie trouve cela terrible. Avec juillet vient la pluie. Elle pense que c’est un match entre les nuages et le sol. Quelques fois, il y avait des inondations. Les rues sont remplies d’eau. Alors qu’ils se promenaient dans le quartier, son père tombe dans les égouts. Il lui demande d’aller prévenir sa mère mais elle ne comprend pas l’urgence de la situation. Elle pense que consul, le métier de son père, est égoutier. Août signifie chaleur au Japon. Amélie surprend une conversation entre Nishio-san et Kashimo-San où cette dernière critique la famille Belge et se moque de la gouvernante. Nishio-San décide de démissionner et l’enfant apprend qu’un jour elle devra quitter le Japon. Le monde s’effondre. Mais Nishio-San décide de rester pour s’occuper d’elle.


Un jour, c’est l’anniversaire de la petite. Trois ans. Elle veut absolument un éléphant en peluche. Mais ce qu’elle trouve dans le bassin la terrifie : trois carpes répugnantes. Elle les appelle Jésus, Marie et Joseph. Chaque jour, elle doit nourrir les bêtes. C’est son premier dégoût. Elle s’aperçoit que c’est bientôt l’automne. Un midi, elle se laisse tomber dans le bassin aux carpes. Sa tête heurte un rocher. Kishimo-San la voit mais la laisse dans l’étang. Heureusement, Nishio-San la sort de l’eau. Ils vont à l’hôpital et elle se fait recoudre. Elle se demande si cette tentative de suicide s’est réellement passé puis elle se regarde dans le miroir et voit cette cicatrice. Après trois ans, il ne s’est plus rien passé.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags