Résumé: Nouvelles à chute


Voici le résumé de quelques nouvelles à chute étudiées en 3ème en français. Ce genre de résumés permet de comprendre la structure globale d'un long roman mais ne remplace en rien une lecture complète de l'ouvrage...


HAPPY MEAL d’Anna Gavalda

Un homme invite une fille au Mac Donald même si celui-ci déteste ce fast-food dégueulasse. Il trouve que l’odeur est horrible, que les uniformes sont moches et que les gens qui font la queue sont trop gros. Mais il aime tellement cette fille, qu’il veut lui faire plaisir. Après avoir commandé, ils s’installent dans le coin fumeur et commencent à manger. L’homme l’observe. Il redemande un sundae car la fille n’aime que les cacahuètes et le caramel. Finalement, ils sortent et la fille lui prend son bras. Puis, il nous dit que c’est sa fille, Valentine et qu’elle n’a pas encore sept ans.

→Au début, on croit que ce sont deux ados qui sortent au resto ensemble.

Point de vue interne, statut intérieur, au présent.


LE CREDO de Jacques Sterberg

Cette histoire parle d’un homme qui, au début, n’achetait pas les produits de marque. Puis, en quête d’identité, il a commencé a acheté tous les produits qui passent dans les pubs : du café Nescafé le matin, du parfum Savane, un rasoir Gilette, de l’eau Evian… Enfin, sûr de lui, il invite une fille dans un bar. Ils discutent, la ramène chez lui et la fille s’exclame : « Oh non ! Ce n’est pas avec contour Gilette que vous vous rasez mais avec Gilette G.II ! Cette histoire est impossible. Et elle partit.

Point de vue interne, statut extérieur, au passé.


LE REFLET de Didier Daeninckx

Un homme aveugle et raciste chasse et insulte chaque personne qui veut être à son service et qui n’en valent pas la peine. Un jour, il réussit à avoir assez d’argent pour se faire opérer et recouvrer le vue. Quand il ouvre enfin les yeux, il voit un homme noir devant lui et se met à hurler. Puis, tranquillement le médecin lui dit que ce n’est qu’un miroir et que c’est son reflet.

→Au début, on croit que le vieux est blanc.

Point de vue omniscient, statut extérieur, au passé.


PAUVRE PETIT GARCON de Dino Buzzati

Cette histoire parle d’une femme qui emmène son fils de cinq ans au jardin public. On apprend que Dolfi est pitoyable : le teint blafard et vert des yeux sans expression… Ce jour-là, il avait un nouveau fusil et pourtant, il ne jouait pas à la guerre avec les autres garçons car tous se moquaient de lui et l’appelaient Laitue. Mais, un garçon lui demande d’être son général. Fier, Dolfi accepta et malgré leurs sourires au coin des lèvres, se jeta dans les armées adverses. Il se prit les pieds dans un fil, trébucha et tous les autres garçons, même ceux de son armée, le frappèrent. Il revint vers sa mère, en sang. Celle-ci se demande alors ce que va devenir son fils. Pourquoi n’est- il pas blond, grand et robuste comme les autres garçons ? Elle le ramène et une femme leur dit : Au revoir Madame Hitler ! Dolfi n’est autre qu’Adolf Hitler.

→Au début, on pense que Dolfi est un petit garçon comme les autres.

Point de vue omniscient, statut extérieur, au passé.


CAUCHEMAR EN JAUNE de Frédéric Brown

Un homme projette de changer de vie pour ses 40 ans car ses dettes s’accumulent. Pour cela, il décide de tuer sa femme pour ne pas qu’elle rapporte à la police qu’il s’est enfui. Il veut faire cela à 20h46 précises, car c’est à cet instant où il était né. Après être allé au restaurent avec elle, il abat sa matraque sur sa tête en sortant de la voiture. Il rentre dans la maison avec le corps de sa femme morte dans les bras et tous les invités de la fête lui crient « Surprise ! »

→On pense que son plan va fonctionner.

Point de vue interne, statut extérieur, au passé.


RETROUVAILLES de Garcia Marquez

Une femme s’éveille et voit le facteur mettre enfin une lettre de son amoureux dans sa boîte. Elle la lit et décide de le rejoindre. Elle nous explique qu’ils étaient deux jeunes amoureux, qui projetaient de se marier jusqu’à ce que la guerre en Europe l’appelle. Il était parti depuis 5 ans et lui donnait souvent des nouvelles (retour en arrière). Elle décide de mettre sa robe jaune préférée, elle écrit une lettre pour son départ hâtif et se laisse tomber du balcon pour rejoindre son amoureux qui est mort.

→Au début, on pense qu’elle va rejoindre son amoureux en Europe.

Point de vue interne, statut intérieur, au passé.


QUAND ANGELE FUT SEULE de Pascal Mérigeau

Angèle rentre de l’enterrement de son mari Baptiste. Elle parle un peu de lui, de ses yeux bleus et de ses habitudes. Il était mort d’un mal inconnu par le médecin. Tout était allé si vite… Elle nous parle aussi d’une certaine Germaine Richard, avec qui Baptiste discutait quelques fois et qui avait un fils, alors qu’Angèle n’en avait pas. Son amie Cécile lui avait dit qu’il avait les yeux bleus et ça l’avait secouée. D’ailleurs, elle lui rend visite et elles papotent. Puis, elle repart et Angèle fait un peu de rangement : les ports de confiture, les torchons, la mort aux rats… Pourtant, il n’y a jamais eu de rat…

→Au début, on croit que Baptiste est mort de vieillesse. Alors que c’est Angèle qui l’a empoisonné avec de la mort aux rats.

Point de vue interne, statut extérieur, au passé.


MME BIXBY ET LE MANTEAU DU COLONEL de Roald Dahl

Mme Bixby fréquente un autre homme que son mari dentiste. Chaque mois, elle lui rend visite en faisant croire qu’elle va voir sa vieille tante pauvre. Un jour, le Colonel lui offre un manteau de fourrure d’une valeur inestimable mais lui dit qu’il la quitte. Comment peut-elle faire croire à son mari que c’est sa tante qui le lui a offert ? Elle décide d’aller chez un prêteur sur gage, lui donne 50 dollars contre le manteau. Elle fait ensuite croire à son mari qu’elle a trouvé un ticket de prêteur sur gage. Son mari va le voir et tient sa femme en haleine : qu’a-t-il trouvé chez ce prêteur ? Finalement, il donne à sa femme un vulgaire tour de cou. Elle se dit qu’elle allait tuer le prêteur qui l’avait arnaquée. Puis, en sortant du cabinet de son mari, elle vit sa secrétaire avec un magnifique manteau de fourrure…


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags