Citations pour le Bac de philo


Voici quelques citations bien utiles pour préparer le bac de philo.


Le devoir, la justice, la morale:

Henri Lacordaire: "Entre le faible et le fort [...] c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit."→suivre les lois, ce n'est pas entraver sa liberté car la justice permet aussi l'égalité entre les individus.

Montesquieu: "La liberté est le droit de tout faire ce que les lois permettent"→ la loi est la condition de la liberté: il n'y a pas de liberté sans loi.

Gygès, personnage de Platon: "Personne n'est juste volontairement"→ vision pessimiste, on serait juste que pour se conformer à des exigences sociales et judiciaires.

Kant: "Agis uniquement d'après la maxime qui fait que tu peux vouloir en même temps qu'elle devienne universelle"→ issue de Critique de la raison pratique, elle résume la philosophie de l'impératif catégorique: la morale n'admet aucune exception. À chaque action que nous faisons, il faut se poser la question si j'aimerais que tout le monde, de toute époque, fasse la même chose. Par exemple, je ne dois pas mentir car je ne voudrais pas que tout le monde mente.

Malebranche: "Je vois que deux et deux font quatre et qu'il faut préférer son ami à son chien".→ la justice serait innée (hétéronomie), à la manière des mathématiques et ne dépendrait pas de la culture ou du groupe social.

Pascal: "vérité au-deçà des Pyrénées erreur au-delà"→ opposée à la citation de Malebranche, ce qui est juste dépend du pays où l'on se trouve et change avec la culture.


La conscience, l'inconscient, le désir:

Freud: "Quand Ça est, Moi doit advenir."→ selon Freud, le psychisme est composé de trois entités: le Moi = conscience, le Surmoi= intériorisation des normes sociales et la plus grande partie, le Ça= inconscient. Donc quand l'inconscient prend le dessus, il faut le limiter, notamment grâce à la psychanalyse.

Freud: "Le Moi n'est plus maître dans sa propre maison".→ l'inconscient est beaucoup plus puissant que la conscience.

Rousseau: "Malheur à celui qui n'a plus rien à désirer [...] on jouit moins de ce que l'on obtient de ce qu'on espère et l'on n'est heureux qu'avant d'être heureux"→ le désir est souhaitable car nos attentes nous procurent plus de plaisir que le fait de posséder réellement l'objet de notre désir.


La liberté:

Le baron d'Holbach: "Ce que l'homme va faire est toujours une suite de ce qu'il a été."→ sur la question du déterminisme, les actions des hommes sont toujours déterminées à l'avance. À opposer avec le libre-arbitre de Descartes.

Spinoza: "Telle est cette chose que tous les hommes se vantent d'avoir et qui consiste en cela seul que les hommes sont conscients de leurs désirs et ignorant les causes qui les déterminent" → sur la question du déterminisme, on est conscient de l'objet du désir mais jamais de pourquoi on les désire. On peut aussi la placer pour une question sur l'inconscient et le désir.

Rousseau: "En faisant ce qui nous plaît, on fait souvent ce qui déplaît aux autres."→la liberté n'est pas la capacité d'agir conformément à ses désirs mais la capacité d'agir raisonnablement pour ne pas nuire à autrui.

Rousseau: "La pulsion du seul appétit est esclavage et l'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté." → la liberté n'est pas la capacité d'agir conformément à ses désirs mais la capacité d'agir selon la raison et les lois.


Vérité, Savoir:

Aristote: "Tous les hommes désirent naturellement savoir"→ en introduction, sur un sujet sur l'origine de nos connaissances, il est inhérent à la nature humaine de savoir.

Rousseau: "Nous ne cherchons à connaître que parce que nous désirons de jouir"→ savoir nous permet de jouir, c'est-à-dire que la connaissance permet d'augmenter sa puissance dans le but de répondre à nos besoins et nos désirs.

Spinoza: "Qui a une idée vraie sait non seulement qu'elle est vraie et ne peut douter de la vérité de sa connaissance".→ l'intuition est le moyen le plus fiable pour savoir et connaître.

Epicure: "Tout ce qui est perçu est réel"→ empirisme: les informations que nous donnent les sens sont vraies et existent.

Locke: "L'Expérience: c'est là le fondement de toutes nos connaissances."→empirisme: toutes nos connaissances découlent de l'expérience.

La Fontaine: "Quand l'eau courbe un bâton, ma raison le redresse, la raison décide en maîtresse."→ rationaliste: les sens font des erreurs et c'est la raison qui nous permet d'éviter ces erreurs.

Hume: "Nécessité et stricte universalité sont les conditions d'une connaissance a priori".→ connaissance a priori: qui ne dérive pas de l'expérience. Aucune expérience ne peut donner une connaissance a priori car on ne peut pas prouver leur stricte universalité.

D'Alembert: "L'expérimentation ne se borne pas à écouter la nature: elle l'interroge, elle la presse."→ les expériences scientifiques suivent une réelle démarche et ne consiste pas seulement en une observation aléatoire.


Le langage:

Montaigne: "C'est parce que nous ne comprenons pas leur langage que nous pensons que les animaux n'en ont pas"→ sur la question de savoir si le langage est le propre de l'homme, Montaigne affirme que les animaux en ont aussi mais qu'il ne nous est pas accessible.

Aristote: "Seul parmi les animaux l'homme a un langage".→En opposition avec Montaigne, Aristote affirme au contraire que le langage est le propre de l'homme.

Aristote: "Il n'y a qu'un chose qui soit propre aux hommes par rapport aux autres animaux: le fait que seuls eux aient la perception du bien, du mal, du juste et de l'injuste."→ toujours en lien avec les animaux, ce qui différencie l'homme des animaux, c'est la capacité de morale.

Bergson: "Nous échouons à traduire entièrement ce que notre âme ressent: la pensée demeure incommensurable avec le langage".→ sur la question de l'ineffable, la pensée prédomine au langage. Le langage n'est qu'utilisation et action alors que la pensée permet d'exprimer des émotions infiniment plus complexes.

Platon: "pensée et discours ne sont qu'une même chose, sauf que le discours intérieur que l'âme tient en silence avec elle-même a reçu le nom spécial de pensée."→En opposition avec Bergson, Platon affirme que l'ineffable n'existe pas car il n'y a pas de pensée sans langage.

Boileau: "ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément".→Toujours sur la question de l'ineffable, Boileau apporte sa plume avec cette citation très célèbre et également utile en français.

G. Mounin: "Une langue est un prisme à travers lequel ses usagers sont condamnés à voir le monde"→La langue influence la culture.


Autrui:

Rousseau: "Fais ton bien avec le moindre mal d'autrui qu'il est possible".→Rousseau rejoint ici la théorie utilitariste selon laquelle il faut essayer de faire " le plus grand bonheur possible pour le plus grand nombre de personnes".

Descartes: "Il n'y a aucune actions extérieures qui puisse assurer ceux qui les examinent que notre corps n'est pas seulement une machine [...] excepté le langage".→sur la question "comment reconnaître autrui", Descartes affirme que le langage seul permet de reconnaître un autre être humain. Le test de Turing rejoindra cette idée.

Merleau-Ponty: "Les autres sont pour nous des esprits qui hantent des corps"→ sur la question "Peut-on connaître autrui?", Merleau-Ponty affirme qu'il est impossible de connaître autrui car ils ne sont pas doués de conscience.

Plaute: "L'homme est un loup pour l'homme".→ très célèbre citation, reprise par Hobbes, vision négative de l'humanité, pessimisme anthropologique: les hommes ne cherchent qu'à se nuire.

Marx: "L'Histoire de toute société [...] est l'histoire de luttes de classes".→ vision négative de l'humanité, qui reprend la doctrine de Marx selon laquelle la classe prolétaire doit se révolter car elle est opprimée par les bourgeois capitalistes.

Sartre: "L'Enfer, c'est les autres."→ vision négative de l'humanité, mais citation très controversée.

Lévi-Strauss: "L'Humanité cesse aux frontières de la tribu, du groupe linguistique parfois même du village."→ vision négative de l'humanité, à utiliser en lien avec la barbarie.

Simone de Beauvoir: "On ne peut réaliser que les autres gens sont des consciences qui se sentent du dedans comme on se sent soi-même."→ Simone de Beauvoir considère que le paradoxe d'autrui (un moi qui n'est pas moi), balance plus du côté de "qui n'est pas moi" car on considère toujours autrui comme étranger voire inférieur.


Art:

Hegel: "L'oeuvre d'art a un côté purement technique qui confine à l'artisanat."→ sur la question de "l'art n'est-il que technique?", Hegel répond (en partie) oui.

Alain: "l'idée règle et précède l'exécution" d'une production technique alors que l'artiste est "le spectateur de son oeuvre en train de naître."→ce qui différencie l'art de la technique selon Alain, c'est que l'artiste ne sait pas ce que va devenir son oeuvre: elle n'est pas produite dans un but précis, pour une fonction précise.

Kant: "Le génie est la disposition innée de l'esprit par laquelle la nature donne ses règles à l'art."→ pour argumenter sur "qu'est-ce que le génie?", le génie serait, selon Kant, un intermédiaire entre la nature et l'art.

Nietzsche: "Le génie n'est qu'une force de travail et d'expression."→ en opposition avec la citation de Kant, le génie n'existe pas selon Nietzsche mais ne proviendrait que de l'entrainement et de la pratique.

Marcel Duchamp: "Le goût, bon ou mauvais, c'est de l'habitude." → créateur de L'urinoir, Duchamp pense que le goût, c'est-à-dire le jugement esthétique, ne proviendrait que de la répétition et pourrait changer.

Hegel: "Toute essence, toute vérité, pour ne pas rester abstraction pure doit apparaître."→ pour une question sur l'art et la vérité, l'art n'est que vérité selon Hegel car il permet de rendre visible une essence.

Hegel: "L'art est une manifestation sensible d'une idée, le beau est une manifestation sensible du vrai."→ rejoint l'idée précédente.

Bergson: "L'artiste voit mieux que le commun des mortels parce qu'il voit la réalité nue et sans voile".→Bergson pense qu'il existe des voiles qui nous séparent du réel, notamment le voile du besoin et le voile du langage. Or, cest parce que l'artiste est libéré de ces voiles, qu'il représente si bien la réalité.

Nietzsche: "L'art et rien que l'art! C'est lui qui nous permet de vivre, qui nous persuade de vivre, qui nous stimule à vivre."→ en ouverture ou amorce, sur la nécessité de l'art.


La religion:

Durkeim: "la religion est une chose éminemment collective."→ pour la question de savoir quelle est l'essence de la religion, Durkeim répond que c'est son caractère collectif.

Kant: "La religion est la loi présente en nous autant qu'elle reçoit son poids d'un législateur et juge au dessus de nous."→Pour Kant, l'existence de Dieu est un postulat qui fait que morale et bonheur sont liés. Dieu est bon car il est juste.

Descartes: "Je ne peux pas plus concevoir Dieu sans existence qu'un triangle sans ses trois côtés."→ Descartes fait appelle à l'évidence des mathématiques pour justifier l'existence de Dieu. On peut aussi la placer dans une dissertation sur la connaissance scientifique ou la démonstration pour déterminer s'il existe ou non d'autres manières de connaître que par la démonstration, ou encore pour contraster avec les preuves de réfutation de l'existence de Dieu par Kant.

Pascal: "c'est le cœur que sent Dieu et non la raison. Voilà ce que c'est que la foi: Dieu sensible au cœur, non à la raison."→ exprime la doctrine de Pascal selon laquelle: "Le cœur a des raisons que la raison ignore. À utiliser dans une dissertation sur la connaissance scientifique ou la démonstration pour déterminer s'il existe ou non d'autres manières de connaître que la démonstration: on ne peut pas démontrer l'existence (ou la non existence) de Dieu.

Marx: "La religion est l'opium du peuple."→ critique de la religion, elle serait un leurre du peuple qui se laisserait aliéner par les bourgeois capitalistes en espérant une vie post-mortem meilleure.

Freud: La religion est une "névrose obsessionnelle de l'humanité". → critique de la religion: la religion doit être combattue.


Le vivant:

Aristote: "La nature de fait rien en vain".→ citation très célèbre résumant la théorie du finalisme.

Aristote: "L'âme est la forme d'un corps naturel ayant la vie en puissance"→l'âme existe et seuls les êtres vivants en possèdent.

Jacques Monod: "Nous devons reconnaître que dans leurs structures et performances, les êtres vivants réalisent et poursuivent un projet."→ illustration du vitalisme, et donc en partie du finalisme, le vivant aurait un but, qui le différencierait des choses.

Leibniz: "Chaque corps organique vivant est une espèce de machine divine."→citation ambiguë: le terme machine nous fait penser que les êtres vivants ne sont caractérisées que par leurs propriétés physio-chimiques (théorie des animaux machines de Descartes) mais ce sont une "machine divine" donc créée par Dieu, dans un but précis (finalisme.)


Matière et esprit:

Descartes: "L'âme est une substance entièrement distincte du corps."→ pour la question "l'esprit dépend-il du corps", Descartes répond que oui (dualisme).

Platon: "Le corps est la prison de l'âme."→citation très célèbre de Platon, pour qui l'âme est noble alors que le corps est limité. Il faut donc se séparer des apparences sensibles pour accéder au monde intelligible des idées.

Lucrèce: "L'âme n'est pas moins une partie du corps que les mains, les pieds, les yeux."→pour la question "l'esprit dépend-il du corps", Lucrère (et les atomistes en général) répond que non et que l'âme fait partie intégrante du corps

Ryle: "L'esprit est un fantôme dans la machine."→Selon Ryle, l'esprit n'existerait pas et ne serait qu'une croyance créée par les hommes pour affirmer leur supériorité. Nous ne serions que des machines très complexes (théorie des animaux-machines de Descartes mais aussi appliquée aux humains).


Bonheur:

Aristote: "Le bonheur n'est jamais choisi [...] en vue d'autre chose que lui-même".→ Selon Aristote, le bonheur est le souverain bien car c'est la seule finalité possible.

Descartes: "Tâche toujours, plutôt à me vaincre que la fortune, à changer mes désirs que l'ordre du monde".→Descartes rejoint ici le point de vue stoïcien selon lequel il faut accepter l'ordre du monde et maîtriser ses désirs pour espérer atteindre le bonheur, caractérisé par l'ataraxie (tranquillité de l'âme)


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags