Tentative de description d'un dîner de têtes à Paris-France, début


Voici une lecture analytique du début du poème de Jacques Prévert "Tentative de description d'un dîner de têtes à Paris-France", réalisée en classe de 1ère en français dans le cadre de la séquence "Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours"


Introduction:

Jacques Prévert (1900-1977): écrivain et cinéaste français, il a fréquenté le groupe surréaliste mais il a pris ses distances. Il s'engage notamment dans les luttes contre les inégalités sociales et soutient les ouvriers en grève. Son recueil de poèmes Paroles, publié en 1946 mais écrit en 1931, se rapporte à des scènes du quotidien.


Situation: "Tentative de description d'un dîner de têtes à Paris-France" est un très long poème, le premier du recueil, qui alterne vers et prose. Il s'agit d'un texte contestataire, satirique et polémique par l'Absurde, mais aussi humoristique car Prévert réalise une parodie d'un dîner officiel à l'Élysée. Notre extrait correspond au début du poème.


Lecture:

« Tentative de description d’un dîner de têtes à Paris-France »

1 Ceux qui pieusement...

Ceux qui copieusement...

Ceux qui tricolorent

Ceux qui inaugurent

5 Ceux qui croient

Ceux qui croient croire

Ceux qui croa-croa

Ceux qui ont des plumes

Ceux qui grignotent

10 Ceux qui andromaquent

Ceux qui dreadnoughtent

Ceux qui majusculent

Ceux qui chantent en mesure

Ceux qui brossent à reluire

15 Ceux qui ont du ventre

Ceux qui baissent les yeux

Ceux qui savent découper le poulet

Ceux qui sont chauves à l'intérieur de la tête

Ceux qui bénissent les meutes

20 Ceux qui font les honneurs du pied

Ceux qui debout les morts

Ceux qui baïonnette... on

Ceux qui donnent des canons aux enfants

Ceux qui donnent des enfants aux canons

25 Ceux qui flottent et ne sombrent pas

Ceux qui ne prennent pas le Pirée pour un homme

Ceux que leurs ailes de géants empêchent de voler

Ceux qui plantent en rêve des tessons de bouteille sur la grande muraille de Chine

Ceux qui mettent un loup sur leur visage quand ils mangent du mouton

30 Ceux qui volent des œufs et qui n'osent pas les faire cuire

Ceux qui ont quatre mille huit cent dix mètres de Mont Blanc, trois cents de Tour Eiffel, vingt-cinq centimètres de tour de poitrine et qui en sont fiers

Ceux qui mamellent de la France

Ceux qui courent, volent et nous vengent, tous ceux-là, et beaucoup d'autres entraient fièrement à l'Élysée en faisant craquer les graviers, tous ceux-là se bousculaient, se dépêchaient, car il y avait un grand dîner de têtes et chacun s'était fait celle qu'il voulait.


Problématique: Comment Prévert réalise-t-il, dans ce poème, une satire de la société de son époque?


Plan:

I.Un texte satirique par l’Absurde

1) Une forme originale

2) Les jeux sur les mots

3) Des rapprochements absurdes


II.Dénonciation de la politique et de la société

1) Satire de la politique

2) Satire de la guerre

3) Satire de la religion

4) Satire généralisée


I.Un texte satirique par l’Absurde

1) Une forme originale

v.1 à 33: anaphore en "ceux qui"→ décrit les gens qui entrent fièrement à l'Élysée.

v.33: "craquer les graviers"→ désacralisation du lieu

v.33: "dîner de têtes"→ renvoie au titre

v.1-2: métrique régulière→ hexasyllabe

MAIS dès la v.3: pas de rimes, métrique irrégulière avec les vers qui s'allongent (le vers 33 fait 3 lignes)

=Ce poème possède une forme originale.


2) Les jeux sur les mots

Prévert crée de nombreux néologismes:

v.3: "ceux qui tricolorent"→ drapeau français, patriotisme excessif

v.10: "ceux qui andromaquent"→ référence à la tragédie

v.11: "ceux qui dreadnoughtent"→ cuirassier anglais

v.12: "ceux qui majusculent"→ ceux qui se prennent pour des écrivains

v.13: "ceux qui brossent à reluire"→ ceux qui flattent

=Beaucoup de jeux sur la langue


3) Des rapprochements absurdes

v.1: "pieusement"→détournement d'un poème de Hugo ("Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie")

v.26: "Ceux qui ne prennent pas le Pirée pour un homme"→ allusion à une fable de La Fontaine.

v.27: "Ceux que leurs ailes de géants empêchent de voler": référence au poème de Baudelaire "L'Albatros" mais déformé→ faux-semblant de culture

v.29: "Ceux qui mettent un loup sur leur visage quand ils mangent du mouton": homophonie , métaphore→ hypocrites qui exploitent les plus faibles.

v.30: "Ceux qui volent des œufs et qui n'osent pas les faire cuire"→ évocation des dictons populaires et des gens malhonnêtes

v.33: "cours, vole et nous venge": référence au Cid de Corneille→ pagaille, empressement

=Détournements de phrases célèbres et de clichés pour dénoncer.


II.Dénonciation de la politique et de la société

1) Satire de la politique

v.4: "inaugurent"→ président décoratif

v.32: "mamellent de la France":référence à la phrase de Sully: "labourage et pâturage sont les mamelles de la France"→ importance de l'agriculture

v.33: "se bousculaient, se dépêchaient"→ foire, vitesse

v.33: "celle qu'il voulait"→hypocrisie.

=Satire de la politique de l'époque car le président de la République était jugé décoratif et donc inutile.


2) Satire de la guerre

v.21: "ceux qui debout les morts"→référence à la Première Guerre mondiale: on ordonne aux mourants de retourner combattre, patriotisme exacerbé

v.22: "ceux qui baïonnette...on"→contraction de "baïonnette au canon"

v.23-24: "Ceux qui donnent des canons aux enfants/Ceux qui donnent des enfants aux canons"→ chiasme + métaphore: combattants trop jeunes ou massacre d'enfants.

=La guerre est très souvent évoquée suite au contexte historique.


3) Satire de la religion

v.1: "pieusement"→ couvre les méfaits de la société

v.2: "copieusement": jeu de mots, antithèse avec le 1er vers, homophonie→ les hommes d'église s'enrichissent

v.6: "croient croire"→religion dévalorisée

v.7: "croa croa"→paronomase: référence à des corbeaux= prêtres

v.8: "plumes"→ couleur noire des soutanes

=Dénonciation d'une église dévalorisée et corrompue.


4) Satire généralisée

-de la gourmandise:

champ lexical de la nourriture: "grignotent", "poulet", "ont du ventre"

-de l'hypocrisie:

v.16: "baissent les yeux"→fausse timidité

v.31: "25 centimètres de tour de poitrine"→absurde: paradoxe entre les chiffres et la réalité.

-du patriotisme:

v.13: "ceux qui chantent en mesure"→respectent les règles docilement

v.18: "chauves à l'intérieur de la tête"→métaphore de la bêtise.

=Prévert s'attaque à tout le monde, sauf au monde ouvrier.


Conclusion:

-bilan I, II, III

-réponse à la problématique: Prévert réalise une satire de la société grâce aux jeux avec la langue (homophonie, détournements, anaphores, ...) et il dénonce principalement les trois dirigeants de l'époque: l'église, les politiques et l'armée.

-ouverture: On peut comparer cet extrait avec la fin du poème « Tentative de description d’un dîner de têtes à Paris-France » car il y a harmonie d'un point de vue technique mais ce n'est pas la même thématique car, à la fin, Prévert dénonce la misère des ouvriers et des pauvres gens.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags