Acteurs, flux et débats de la mondialisation


Voici un plan détaillé sur le chapitre "Acteurs, flux et débats de la mondialisation", réalisée en classe de Terminale S en géographie. Ce chapitre peut donner lieu à une composition et une étude de documents.


Introduction:

Amorce: La mondialisation est visible partout dans notre vie de tous les jours: de l'étiquette de nos vêtements "made in China" à notre café importé d'Amérique du Sud, elle a radicalement transformé le monde depuis l'apparition du terme "globalization" dans The Economist en 1959.

Définition des termes du sujet: On pourrait définir la mondialisation par l'ensemble des processus matériels et organisationnels qui renforcent l'interdépendance des lieux, des économies et des sociétés, tout en les mettant en compétition.

Problématique: Mais qui régit réellement ce processus dynamique, autrement dit, quels sont les acteurs de la mondialisation? Quelles sont les conséquences de l'interaction de ces acteurs entre eux? Si la mondialisation permet de connecter les différentes parties du monde entre elles, elle n'en est pas moins contestée. Nous allons donc nous demander par qui et comment la mondialisation est organisée et quels sont les débats crées par ce processus.

Plan:

I. Les acteurs de la mondialisation

1) Les firmes transnationales

2) Les États: un rôle amoindri mais toujours important

3) Autres acteurs


II. Flux et réseaux:

1) Un commerce mondialisé

2) Les mobilités internationales

3) Les flux invisibles et immatériels


III. Débats liés à la mondialisation

1) Objets des contestations

2) Acteurs des controverses et modes d'action


I. Les acteurs de la mondialisation

1) Les firmes transnationales

Une firme transnationale (FTN) est une entreprise implantée dans de nombreux pays et réalisant la majeure partie de son chiffre d'affaire en dehors de son pays d'origine. Au nombre de 80 000 dans le monde, elles possèdent 25% du PIB mondial et réalisent 2/3 du commerce mondial. Les FTN suivent des stratégies d'implantation mondiale: elles jouent sur les avantages comparatifs et organisent une division internationale du travail (DTI).

ex: Apple a décidé de conserver le siège de son entreprise dans la Silicon Valley mais tous les composants électroniques sont assemblés en Chine sous la direction de l'entreprise Foxconn, ce qui réalise de grandes économies.

Les FTN du Nord sont les plus puissantes et sont présentes dans tous les secteurs d'activité: pétrole (Royal Dutch Shell), agroalimentaire (Wal Markt), automobile (Toyota), téléphonie (Apple), ...

Les FTN n'ont pas cette diversité mais progressent rapidement. Elles sont surtout présentes dans les secteurs minier et énergétique.


2) Les États: un rôle amoindri mais toujours important

Les États ont pour rôle d'aménager les territoires pour attirer les FTN: création d'infrastructures, de transport, mise en place d'aménagements fiscaux (zones franches sans taxes ou pôles de compétitivité), l'État met en place les conditions politiques, juridiques, sociales et économiques pour entretenir l'activité économique du pays.

Pour conserver de l'importance dans la mondialisation, les États créent des groupements supranationaux (G8, G20= informels) et se regroupent en associations régionales (UE, ALENA, MERCOSUR, ...)


3) Autres acteurs

Il existe de nombreux autres acteurs dans la mondialisation qui ont, certes un rôle plus restreint, mais qui sont des clés indispensables pour comprendre la complexité de la mondialisation:

-instances internationales:

FMI (Fond Mondial Monétaire): aide les États en difficulté économique, propose des plans de réintégration

Banque Mondiale: lutte contre la pauvreté

OMC (Organisation Mondiale du Commerce): lutte contre le protectionnisme

-organisations de l'ONU: réunissent 194 États sur les questions de la santé (OMS), de la culture (UNESCO) ou de l'accès à l'éducation (UNICEF).

-ONG (Organisation Non Gouvernementale) + société civile : lobbying social (Croix-Rouge) ou environnemental (Greenpeace, WWF)

-agences de notation....

=Multiplication des acteurs de la mondialisation à toutes les échelles


Transition: Nous venons d'évoquer les différents acteurs de la mondialisation. Il s'agira à présent de voir quelles sont les conséquences de l'interaction de ces acteurs entre eux. En effet, la connexion du monde est possible grâce à la création de nombreux flux de toute nature.


II. Flux et réseaux:

1) Un commerce mondialisé

Les flux marchands sont les plus importants car les marchandises doivent circuler d'un bout à l'autre de la planète. Les aires continentales (Amérique du Nord, Europe et Asie Pacifique) polarisent les flux marchands mais le commerce intra-zone (ex: au sein de l'UE ou de l'ALENA, ...) est le plus important

Entre 80% et 90% des marchandises circulent par voie maritime et par conteneurisation.

70% sont des produits manufacturés, 20% sont des matières premières et des hydrocarbures

et 10% de services.

La mondialisation place les espaces maritimes au cœur d'enjeux géostratégiques. Les passages stratégiques sont disputés (ex: Détroits de Malacca ou d'Ormuz sont en proie à la piraterie) Les ports, hubs et façades maritimes sont devenus des centres d'impulsion de la mondialisation car ils représentent une zone de transition entre les routes maritimes et l'hinterland.


2) Les mobilités internationales

La création d'un réseau à travers le monde est également source de flux humains, qui quittent leur domicile soit pour voyager, soit pour émigrer.

- flux touristiques: 1 milliard de touristes internationaux par an et ce chiffre a quintuplé en 50 ans, notamment grâce à l'amélioration des transports et de l'élévation du niveau de vie en général.

-mobilités étudiantes (de plus en plus nombreuses grâce à des programmes comme Erasmus) + "brain drain" ("fuite des cerveaux"): flux Nord-Nord + Sud-Nord

-migrations économiques: émis par le Moyen-Orient, l'Amérique latine, l'Asie, l'Afrique de l'Ouest, l'Afrique subsaharienne vers pays développés (Europe ou Amérique du Nord)

-migrations politiques et climatiques: pays en crise (Syrie, Irak, Afghanistan, ...) Ces migrations ont triplé en 30 ans.


3) Les flux invisibles et immatériels

flux d'informations: favorisés par les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Informatique et de la Communication)

ex: 75% de la population mondiale possède un téléphone portable, 3 milliards ont accès à Internet

flux financiers:

-flux de capitaux: capitalisation boursière surtout entre les principales places boursières (ex: Wall Street à New York, Shanghai, La City à Londres, Paris, ...)

-flux d'IDE (investissements directs à l'étranger): 1/3 vers la Chine, 50% vers les pays développés et moins de 5% vers l'Afrique.


Transition: Nous venons donc d'évoquer les différents types de flux qui sont de natures très diverses: matérielle, comme les flux de marchandises et migratoire et immatérielle, comme les flux d'informations et financiers.


III. Débats liés à la mondialisation

1) Objets des contestations

La mondialisation est aussi à l'origine de nombreux débats, alimentés par des acteurs divers qui contestent les aspects négatifs de cette mise en réseau.

-conséquences sociales: accroissement constant des inégalités, malgré la diminution de l'extrême pauvreté.

ex: Les 62 personnes les plus riches au monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres

-conséquences environnementales: déforestation (en Amazonie notamment), bilan carbone astronomique, réchauffement climatique, ...

-conséquences culturelles: occidentalisation (uniformisation des modes de vie vers celui américain)


2) Acteurs des controverses et modes d'action

Les revendications sont portées par le mouvement alter-mondialiste, qui conteste la mondialisation tout en proposant sa réforme, autrement dit, il s'agit d'un mouvement qui prône une mondialisation régulée.

Le mouvement est incarné par des associations, surtout sociales (ex: Croix-Rouge),et environnementales (ex: Greenpeace, WWF, ...)

moyens d'action: lobbying, manifestations, pression sociale (ex: pétitions), interventions (ex. Greenpeace pénètre dans les centrales nucléaires)

Toutefois, le mouvement altermondialiste manque de cohérence et de coordination, autant par ses revendications que par ses actions.


Voici un schéma que vous pouvez intégrer à votre composition (ce sera valorisé par votre correcteur):

Conclusion:

-bilan des parties + réponse à la problématique: Nous avons cherché à savoir quels sont les acteurs, flux et débats générés par la mondialisation. Nous avons répondu que les principaux acteurs étaient les FTN, les États, les organisations mondiales et onusiennes et les ONG. Les flux crées sont de natures très diverses puisque des flux marchands permis par la maritimisation, des migrations humaines et des transactions financières participent à la mise en réseaux de ces territoires. Mais des débats naissent des effets sociaux, environnementaux et culturels controversés, notamment porté par le courant altermondialiste.

-ouverture: Essayons donc de réformer la mondialisation pour qu'elle puisse profiter à tous, à développer les pays les plus pauvres et dynamiser les pays industrialisés.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags