Le Proche et le Moyen-Orient: foyer de conflits depuis 1945

Voici un plan détaillé sur le chapitre "le Proche et le Moyen-Orient: foyer de conflits depuis 1945", réalisé en classe de Terminale S en histoire. Ce chapitre peut donner lieu à une composition et une étude de documents. Note au Bac 2016: 20/20

http://images.slideplayer.fr/3/1304868/slides/slide_4.jpg

Introduction

Amorce: "C'est certainement la zone la plus belligène du monde", affirme Georges Mutin en évoquant le Proche et le Moyen Orient. En effet, l'étude du Proche et du Moyen-Orient permet de comprendre les origines de conflits qui dépassent les frontières de cette région, issues d'un découpage au début du XXème siècle. Le Proche Orient désigne les régions orientales du Bassin méditerranéen, de la Turquie à l'Égypte. Le Moyen Orient est une expression utilisée par les colons anglais, en opposition à l'Extrême Orient, renvoyant au golfe persique, limité par le Levant à l'Ouest et l'Afghanistan à l'Est. Le Proche et le Moyen Orient sont un carrefour de civilisations, berceau des trois monothéismes, mais également un espace de conflits à cause de la richesse en hydrocarbures et du conflit israëlo-arabe qui fait de cette région un enjeu international.


Problématique: Pourquoi le Proche et le Moyen Orient sont-ils un foyer majeur de tensions internationales?


Plan:

I. Une région complexe et instable:

1) Une mosaïque ethnique et confessionnelle

2) Des ressources convoitées: une zone stratégique

3) Une zone aux frontières récentes et contestées


II. Le Proche et le Moyen Orient, un enjeu des tensions internationales dans la deuxième partie du XXème siècle

1) Le retrait des Européens et la bipolarisation de la région

2) L'intensification du conflit israelo-arabe

3) D'autres conflits dans la région


III. De nouvelles conflictualités depuis le début du XXIème siècle

1) La montée de l'islamisme

2) Le tournant du 11 septembre 2001

3) Le processus de paix israelo-palestinien depuis 1987


I. Une région complexe et instable:

1) Une mosaïque ethnique et confessionnelle

variété ethno-linguistique: présence de 4 grands groupes humains: turcs (sur le plateau anatolien), les Persans, les Arabes et les Kurdes.

ex: en Irak, 75% d'Arabes, 20% de Kurdes et 5% d'autres cultures

variété religieuse: Les trois monothéismes ont cohabité pacifiquement pendant des siècles mais l'essor des partis religieux extrémistes ou laïques exacerbe les crispations identitaires et le fondamentalisme musulman aggrave les dissensions entre sunnites et chiites et menace les chrétiens d'Orient.

ex: en Irak, 99% de musulmans (60% de chiites, 35% de sunnites), 0,8% de chrétiens


2) Des ressources convoitées: une zone stratégique

hydrocarbures: 60% des réserves mondiales de pétrole se trouvent au Moyen Orient et 40% des gaz. L'approvisionnement mondial est en jeu mais ces ressources menacent également la sécurité de la région.

eau: facteur déterminant de paix à cause du climat aride, de la rareté de cette ressource et du prélèvement toujours plus important à cause de la croissance démocratique.

flux: Le Proche et le Moyen Orient est un carrefour entre l'Afrique, la Méditerranée, et l'Asie Occidentale, d'où la présence de nombreux flux humains (touristiques et migrations politiques) et marchands, en particulier depuis l'ouverture du canal de Suez en 1869.


3) Une zone aux frontières récentes et contestées

Démantèlement de l'Empire Ottoman: À la fin de la Première Guerre mondiale, la France et le Royaume-Uni retracent les frontières de la région suite à la défaite de l'Empire Ottoman, mais sans se soucier des peuples et des reliefs. Ces frontières créent de nombreux problèmes, notamment celui des Kurdes qui se retrouvent apatrides.

Naissance de l'État d'Israël: en 1917, lors de la déclaration de Balfour, le Royaume-Uni encourage le sionisme (volonté de créer un état juif). Après la Shoah, l'ONU met fin au mandat britannique et propose un plan de partage de la Palestine (1947). La proclamation de la naissance de l'État d'Israël a lieu le 14 mai 1948 par David Ben Gourion, malgré le rejet arabe. C'est le début de la première guerre israelo-arabe. Un armistice est signé en 1949 à Rhodes mais les frontières sont toujours mal définies, ni internationalement reconnues, ce qui provoque de nombreuses tensions régionales.


II. Le Proche et le Moyen Orient, un enjeu des tensions internationales dans la deuxième partie du XXème siècle

1) Le retrait des Européens et la bipolarisation de la région

Relève américaine et crise de Suez (1956): Le colonel Nasser d'Egypte veut nationaliser le canal de Suez. La France et le Royaume-Uni interviennent militairement par le biais d'Israël. Mais les Etats-Unis refusent de soutenir les Européens, sous peine de provoquer un conflit avec l'URSS (qui soutient l'Egypte). Français et britanniques sont évincés de la région, ce qui entraîne une perte d'influence.

Une région au cœur des rivalités États-Unis/URSS: La Guerre Froide débute au Proche et Moyen Orient: les pays limitrophes à l'URSS tels que la Turquie, l'Iran et le Pakistan sont ancrés dans la camp occidental pour essayer de contenir l'influence soviétique alors que Moscou soutient les régimes nationalistes, comme en Egypte, en Syrie et en Irak. Les Américains contiennent l'influence de Nasser en soutenant les régimes conservateurs (en Jordanie et en Arabie Saoudite) alors que l'URSS apporte une aide militaire, diplomatique et économique afin de s'assurer de la fidélité de ses États "clients".


2) L'intensification du conflit israelo-arabe

Guerre des Six Jours (5-10 juin 1967): les tensions croissantes entre Israël et les pays de la ligue arabe entraînent une offensive israélienne contre l'Egypte, la Syrie et la Jordanie. La victoire a lieu en six jours et permet à Israël d'étendre ses frontières (Jérusalem-Est est annexée)

Radicalisation du mouvement palestinien: L'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) est fondée en 1964 et la figure de Yasser Arafat s'impose dans les années 1970: le mouvement se radicalise peu à peu. Une offensive égyptienne et syrienne pour tenter de récupérer le territoire perdu, déclenche la guerre de Kippour en 1973. Mais cette attaque se solde par une victoire israélienne. En signe de représailles, les pays arabes baissent leur production de pétrole, ce qui entraîne le 1er choc pétrolier. Cependant, avec les accords de Camp David en 1978, l'Egypte de Sadate reconnait Israël en échange du Sinaï: les relations entre Israël et l'Egypte se normalisent: le conflit israelo-arabe devient un conflit israel-palestinien.


3) D'autres conflits dans la région

conflits inter-étatiques: La guerre entre l'Iran et l'Irak, entre 1980 et 1988, est motivée par les enjeux sur les ressources, les conflits ethniques (les iraniens sont majoritairement Persans alors que les irakiens à majorité arabe) et religieux (chiites contre sunnites). Cette guerre fait plus de 1 million de morts.

conflits internationaux: en 1979, c'est une année noire pour les États-Unis: les marxistes envahissent l'Afghanistan et une révolution chiite a lieu en Iran, ce qui entraîne le 2ème choc pétrolier.

1ère Guerre du Golfe (1990-1991): L'Irak de Saddam Hussein envahit le Koweit (qui détient 9% des réserves du pétrole mondial). Une coalition entre les États-Unis et les pays arabes est mise en place, ce qui montre le leadership américain et leur hégémonie dans cette région.


III.De nouvelles conflictualités depuis le début du XXIème siècle

1) La montée de l'islamisme

Le mouvement islamiste (=idéologie politique visant à faire de la loi islamiste la seule loi légitime) naît en 1928 avec les Frères Musulmans puis se radicalise dans les années 1960. La révolution iranienne en 1979, transforme l'Iran en république islamiste, sous le règne de l'ayatollah. En Turquie, l'islamisme est une composante de la vie politique du président Erdogan depuis 2002. L'islamisme peut avoir recours à l'action violente à travers des réseaux comme Al-Quaida en Afghanistan, le Hamas au Liban et les talibans qui, rappelons-le, ont été armés par les États-Unis contre les soviétiques, qualifiés de "freedom fighters".


2) Le tournant du 11 septembre 2001

Le 11 septembre 2001, des terroristes d'Al-Quaida crashent deux avions contre les célèbres tours jumelles. En représailles, les États-Unis interviennent en Afghanistan en 2001 et en Irak en 2003, de manière unilatérale. Même si Saddam Hussein (accusé de détenir des armes de destruction massive) et Ben Laden sont éliminés, respectivement en 2006 et 2011, la région est déstabilisée. Avec les Printemps arabes en 2011, les régimes tunisiens, égyptiens et libyens sont renversés. Mais cette révolution n'a pas abouti partout: en Egypte, on observe des manquements à la démocratie tandis que la Syrie et la Libye sont en proie au chaos: en Libye, trois gouvernements se disputent le pouvoir et la Syrie subit la violence du groupe État Islamique (DAESH). La région est encore loin d'être pacifiée car elle représente aujourd'hui un foyer du terrorisme international.


3) Le processus de paix israelo-palestinien depuis 1987

En 1987, la première intifada ("guerre des pierres") est organisée contre l'occupant israélien. Mais des avancés décisives ont quand même eu lieu: en 1991 se déroule la 1ère de conférence de paix à Madrid et en 1993, lors des accords d'Oslo, les deux pays se reconnaissent mutuellement et une autorité palestinienne est mise en place. Officiellement, la Palestine contrôle la bande de Gaza et la Cisjordanie. Mais ce processus de paix est compliqué par l'extrémisme: le Hamas occupe la bande de Gaza depuis 2007 et les négociations sont actuellement au point mort, notamment sur la question des réfugiés palestiniens, du statut de Jérusalem et du retour des colonies juives.


Conclusion:

-bilan des parties + réponse à la problématique: Le Proche et le Moyen Orient représente une zone conflictuelle à cause de la multiplicité culturelle et religieuse et des intérêts divergents. La richesse en hydrocarbures complique les tensions inter-étatiques et place cette région au cœur d'enjeux internationaux.

-ouverture: Si le Proche et le Moyen Orient ressemblent aux Balkans du XXème siècle, il est d'autant plus fondamental de résoudre les conflits qui s'y cristallisent.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags