La Chine et le monde depuis 1949


http://2.bp.blogspot.com/-vt5ZNTN10w0/T2yryr1BX1I/AAAAAAAANAE/m4vYTe62KQw/s1600/Chine.jpg

Voici un plan détaillé sur le chapitre "La Chine et le monde depuis 1949", réalisée en classe de Terminale S en histoire. Ce chapitre peut donner lieu à deux compositions: "La Chine et le monde depuis 1949" ou "L'émergence de la puissance chinoise depuis 1949" et une étude de documents.


Introduction

Amorce: En 1949, le parti communiste chinois dirigé par Mao Zedong prend le pouvoir en Chine continentale. La tâche de ce gouvernement est importante car le pays est ravagé par vingt ans de guerre civile entre les nationalistes de Tchang Kai Chek et les communistes, sans parler des agressions japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. La croissance démographique est vertigineuse alors que la Chine est exsangue économiquement. À la mort du "grand timonier", ses successeurs vont placer la Chine dans l'économie de marché et "l'Empire du Milieu" va devenir une véritable puissance économique; en 2010, elle devient la deuxième puissance devant le Japon.


Problématique: Comment la Chine a-t-elle construit puis affirmé sa puissance, d'abord en Asie puis dans le monde depuis 1949?


Plan:

I.La Chine maoïste: la construction d'une puissance politique (1949- fin des années 1970)

1) Les premières années de la RPC (années 1950)

2) Une puissance politique à l'expansion régionale

3) La rupture sino-soviétique et l'affirmation internationale du modèle politique de la RPC (années 1960 et 1970)


II. Vers une puissance multiforme (1970-1992)

1) Les Quatre modernisations et la libération du système économique chinois

2) Les relations avec le bloc occidental


III. Relance et approfondissement des réformes (1990 à aujourd'hui)

1) La crise des années 1989-1992

2) L'affirmation des ambitions de puissance (1992-2002)

3) La stratégie de la "montée pacifique" depuis 2003


I.La Chine maoïste: la construction d'une puissance politique (1949- fin des années 1970)

1) Les premières années de la RPC (années 1950)

Arrivée au pouvoir: Le 1er octobre 1949, le PCC (Parti Communiste Chinois) met fin à la guerre civile qui déchirait le pays depuis 1929. Les nationalistes de Tchang Kai Chek s'exilent à Taiwan où ils fondent la République de Chine.

La Chine inféodée à l'URSS: Mao met alors en place un régime totalitaire et communiste, sur le modèle soviétique, en utilisant le culte de la personnalité et des camps de travail appelés laogai. En 1950, Mao signe un traité d'amitié avec l'URSS, qui lui assure des aides économiques. Dès lors, Mao instaure des plans d'industrialisation et d'urbanisation, basés sur le développement des industries lourdes et des villes.

Acteur du bloc: La Chine devient un acteur majeur du bloc de l'Est car elle soutient l'effort du communisme face à "l'impérialisme américain".

ex: soutient des Viêt-Minh durant la Guerre d'Indochine et vient en aide à la Corée du Nord pendant la Guerre de Corée (1951-1953)

=Les premières années de la RPC sont donc tournées vers l'URSS et ses alliés.


2) Une puissance politique à l'expansion régionale

La RPC va affirmer sa puissance politique en revendiquant plusieurs territoires:

-Hong-Kong (colonie britannique)

-Taïwan (aux mains du Guomindang)

-Tibet (envahi en 1950 et devient du province chinoise en 1959)

-Nord du Cachemire: début de la guerre sino-indienne en 1962

=entre 1950 et 1960, la RPC suit donc une logique d'expansion régionale pour s'émanciper de l'URSS.

Cependant, la Chine n'est toujours pas reconnue à l'international car c'est la Chine de Taiwan qui siège au Conseil de Sécurité de l'ONU.


3) La rupture sino-soviétique et l'affirmation internationale du modèle politique de la RPC (années 1960 et 1970)

Rupture sino-soviétique: Mao critique la déstalinisation et la coexistence pacifique de Khrouchtchev. La guerre sino-indienne crée des tensions avec l'URSS, ayant pris le parti de l'Inde. En 1956, la RPC rejette le modèle soviétique.

Mao lance le Grand Bond en avant, entre 1958 et 1962, qui vise à la collectivisation complète des terres et au développement urbain. Les terres agricoles sont regroupées en "communes populaires". Cependant, cette politique sera un échec total, provoquant des famines causant la mort d'environ 50 millions de personnes. L'URSS refuse d'aider la Chine, la rupture sino-soviétique est officiellement signée en 1963.

Diffusion des idées maoïstes: Mao lance la Révolution Culturelle (entre 1966 et 1969) et diffuse son Petit Livre Rouge, qui répand les idées maoïstes. Mao décime le élites du pays en s'appuyant sur les jeunes et affirme son modèle politique, tout en créant un désordre et une violence importants.

Puissance politique et militaire: La RPC se procure l'arme nucléaire en 1964, et soutient le mouvement du Tiers-Monde. L'Occident renoue avec la Chine car le président Nixon fait sa première visite en RPC en 1972. En 1971, elle intègre le Conseil de Sécurité de l'ONU.


Transition: À la mort de Mao, en 1976, la Chine a retrouvé sa puissance politique mais reste exsangue économiquement et culturellement, tout en étant à l'écart des grands flux commerciaux.


II. Vers une puissance multiforme (1970-1992)

1) Les Quatre modernisations et la libération du système économique chinois

Les Quatre modernisations: Deng Xiaoping, qui est le successeur de Mao en 1978, veut replacer la Chine dans l'économie de marché. Les Quatre modernisations, qui touchent les 4 grands secteurs économiques, à savoir l'agriculture, l'industrie, la défense et la technologie. La première réforme de Deng Xiaoping est de décollectiviser les terres en mettant en place une économie capitaliste et libérale, même si toute démocratisation reste écartée. Il favorise également les entreprises familiales et l'industrie légère.

Libéralisation du marché: Peu à peu, la Chine part à la conquête de nombreux marchés, tels que le textile ou le jouet, notamment grâce à la délocalisation de FTN (firmes transnationales) européennes et américaines en Chine dans les années 1980.


2) Les relations avec le bloc occidental

Parallèlement à ce progrès économique, la Chine s'ouvre également aux relations internationales. En 1980, les ZES (Zones économiques spéciales) sont créées pour favoriser l'entrée des IDE (Investissements directs à l'étranger) et l'implantation de FTN. La même année, la Chine fait son entrée au FMI et à la Banque mondiale. Le but n'est plus d'exporter son idéologie, mais de devenir une puissance politique, ayant un réel impact dans les relations internationales. La Chine devient le partenaire privilégié des États-Unis (ex: elle est aujourd'hui son premier créancier) et joue un rôle important à l'ONU où elle n'hésite plus à recourir à son droit de veto.

=Deng Xiaoping replace la Chine au cœur de la mondialisation, même si quelques tensions autour de la question des droits de l'Homme et de la répression des tibétains persistent.


Transition: Dans les années 1980, la Chine devient donc une puissance multiforme, au cœur des échanges commerciaux et influençant la gouvernance politique mondiale.


III. Relance et approfondissement des réformes (1990 à aujourd'hui)

1) La crise des années 1989-1992

Le mouvement de la Glasnot (politique de Gorbatchev visant à rétablir la liberté d'expression en URSS) et les inégalités de développement qui ne cessent de croître entre les littoraux, stimulés par les exportations à l'étranger, et le continent et entre les villes, centres d'impulsion du territoire, et les campagnes, créent une effervescence sociale, qui ne sera que renforcée par les accusations de corruption du gouvernement et par l'inflation. Le 4 juin 1989, ces manifestations sont violemment réprimées sur la place de Tian'anmen par le gouvernement chinois, faisant plus de 2000 morts.

La communauté internationale critique vivement ce massacre et un embargo sur la vente d'armes est mis en place. Les relations diplomatiques sont gelées, les IDE baissent considérablement, ce qui plonge le pays dans le renfermement.

Cependant, ces sanctions ne durent pas car la Chine est trop attrayante par sa main d'oeuvre abondante, qualifiée et peu revendicative. Dès 1992, l'Occident rétablit ses relations avec la Chine.


2) L'affirmation des ambitions de puissance (1992-2002)

-diplomatique: La Chine renoue ses relations avec la Russie puisque le groupe de Shanghai est crée en 1999. Elle s'allie également avec plusieurs nouvelles démocraties asiatiques, comme la Thaïlande, mais aussi avec l'Inde.

-militaire: La Chine dédie plus de 5% de son PIB à l'armement, soit plus de 120 milliards de dollars annuels. Elle possède une flotte maritime et aérienne avec une capacité de frappe mondiale. Elle utilise des technologies modernes pour accroître sa puissance militaire. Elle intervient dans plusieurs conflits, notamment en Serbie pendant la guerre du Kosovo et effectue des manœuvres militaires navales devant Taïwan en 1996.

-économique: entre 1995 et 2005, elle connaît une croissance économique supérieure à 10%. Alors qu'elle n'est que la sixième puissance en 2000, dix ans plus tard, elle devient la 2ème puissance économique mondiale, devant le Japon et derrière les États-Unis. Cette croissance est rendue possible grâce à la population qui sert de moteur pour l'économie et aux délocalisations des FTN étrangères qui investissent beaucoup en Chine. Aujourd'hui, la Chine est le premier exportateur et deuxième importateur, au cœur des flux marchands, migratoires et d'informations.


3) La stratégie de la "montée pacifique" depuis 2003

Depuis le début du XXIème siècle, la Chine met en place de nouveaux outils pour affirmer son rôle mondial.

-soft-power pour exporter son modèle culturel à l'international:

ex: développement des instituts Confucius, organisation de manifestations culturelles: exposition universelle de Shanghai en 2010, Jeux Olympiques à Pékin en 2008, exportation de la radio et télévision chinoise, ...

-porte-parole des puissances régionales: investissements dans les puissances régionales du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique du Sud (ex: ses partenaires privilégiés sont le Nigeria, l'Iran et le Brésil)

-mais toujours des faiblesses: inégalités de développement, 89ème rang sur l'IDH (Indice de Développement Humain), droits de l'homme toujours pas totalement respectés (ex: peine de mort, camps de travail, censure d'Internet), 121ème rang mondial en matière d'environnement (ex: premier émetteur de gaz à effet de serre)


Conclusion:

-bilan des parties et réponse à la problématique: Nous avons donc vu que, quand Mao arrive au pouvoir en 1949, son objectif est de moderniser la Chine, encore majoritairement rurale et pauvre. À sa mort, cette ambition n'est pas encore atteinte mais son successeur, Deng Xiaoping, relancera les réformes dans le sens d'une économie de marché pour que la Chine s'intègre dans la mondialisation. Aujourd'hui, la Chine est devenue un géant économique aux 1,38 milliards d'habitants et influant partout dans le monde.

-ouverture: Cependant, la cinquième modernisation de Deng Xiaoping, la démocratisation, n'est toujours pas mise en vigueur, ce qui empêche la Chine de devenir une puissance globale.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags