Le Sahara: ressources et conflits

Voici un plan détaillé sur le chapitre: "Le Sahara: ressources et conflits", réalisée en classe de Terminale S en géographie. Ce chapitre peut donner lieu à une composition et une étude de documents.

Introduction:

Amorce: Le Sahara est un territoire de 8,5 millions de km², comprenant plus de 5 millions d'habitants et regroupant une dizaine de pays et de nombreux paysages. Mais depuis les Printemps Arabes de 2011, des difficultés pour maintenir l'ordre sont de plus en plus nombreuses car la région est fragilisée. Le Sahara est au cœur de préoccupations géopolitiques au vu des nombreuses ressources et conflits qui s'y cristallisent. Pour étudier le Sahara, il est impératif de se défaire des clichés montrant une région désertique et délaissée, car, loin des représentations, le Sahara apparaît comme un désert, certes, mais un désert mondialisé.


Problématique: Les ressources sahariennes sont-elles source de développement ou de conflits?


Plan: Nous ferons de cette étude de cas une étude multiscalaire.

I.À l'échelle locale: un désert convoité pour ses ressources

1) Des ressources variées

2) Des ressources convoitées par des acteurs en concurrence

3) Le contrôle des ressources alimente des conflits parfois anciens


II.À l'échelle régionale: un espace parcouru par des flux

1) Les flux commerciaux et des échanges

2) Trafics illicites

3) Des flux migratoires à destination de l'Europe


III.À l'échelle mondiale: un espace difficile à contrôler

1) L'arc de crise saharo-sahélien

2) Le djihadisme se développe dans cet espace saharien

3) Contre ces groupes armés, des puissances internationales se mobilisent dans un front antiterroriste mondial.


I.À l'échelle locale: un désert convoité pour ses ressources

1) Des ressources variées

-minerais: fer (ex: en Mauritanie), uranium (ex: au Niger), phosphates

-hydrocarbures: gaz naturel (en Algérie), pétrole (en Libye) dont l'exploitation a commencé dans les années 1950.

-agriculture: nappes d'eau souterraines (aquifères), agriculture dans les oasis, même s'il y a beaucoup de contraintes en lien avec les distances et le climat sec et arides.


2) Des ressources convoitées par des acteurs en concurrence

-FTN (Firmes Transnationales): financent les infrastructures d'extraction et de transports (oléoducs et gazoducs)

ex: Areva (exploitation de l'uranium au Niger), Total, Shell...

-États: Mettent en place des économies de rente, qui profitent très peu aux populations locales

ex: France, Chine, ...


3) Le contrôle des ressources alimente des conflits parfois anciens

-Sahara Occidental (sud du Maroc): les sahraouis (=peuple nomade) revendiquent leur indépendance car ce territoire est très riche en phosphates. Mais le conflit est gelé depuis 1991 et le Sahara Occidental est devenu une zone grise, où aucun gouvernement n'exerce sa souveraineté.

-Mali: les touaregs revendiquent un territoire entre la Mauritanie et le Mali, très riche en ressources minières.

-Sahel (=sud du Sahara): conflits d'usage entre éleveurs (=nomades) et cultivateurs (=sédentaires), surtout en lien avec l'accès à l'eau.

Tous ces conflits ont pour origine les frontières tracées par les États coloniaux, sans prendre en considération les populations et les reliefs. Ces frontières sont intangibles et favorisent l'émergence de conflits.


Transition: La richesse en ressources favorise les flux de marchandises et les conflits dont elles sont l'origine entraînent le départ de milliers de migrants économiques et politiques, notamment vers l'Europe.


II.À l'échelle régionale: un espace parcouru par des flux

1) Les flux commerciaux et des échanges

Le commerce dans le Sahara existe depuis le VIIème siècle, et il s'agissait principalement de trafics d'ivoire, d'or et d'argent. Depuis les années 1990, le commerce saharien s'est intensifié, diversifié et internationalisé. Ce désert est devenu une interface entre l'Afrique subsaharienne et le bassin méditerranéen.

Les facteurs de ce développement sont l'urbanisation du Sud associée à la sédentarisation des nomades (touaregs, toubous) et différentes politiques économiques qui participent à l'augmentation des flux. Les pôles du Sahara sont les métropoles (Sahara Towns) comme Tamanresset en Algérie et et Arlit au Niger.


2) Trafics illicites

La mise en place de trafics illicites repose sur la chute de certains régimes forts (comme celui de Kadhafi en Libye) et du manque de frontières tangibles.

Ces trafics illicites sont principalement le trafic de cocaïne provenant d'Amérique du Sud, d'armes (ex: plus de 80 000 kalachnikovs sont en circulation dans la région)et de contre-façon (cigarettes, médicaments). Le Sahara reste un espace de l'anti-monde, informel et illégal.


3) Des flux migratoires à destination de l'Europe

origines des migrants: Les migrants proviennent principalement du Nigéria à cause de l'instabilité politique, de Libye, de Somalie (crises de la faim)...

Le Sahara est traversé par des mouvements migratoires de grande ampleur. 80% de ces flux passent par la Libye pour rejoindre les pays de l'OCDE. S'il y a bien un endroit où la frontière Nord-Sud est tangible, c'est le bassin Méditerranéen. De nombreuses migrations sont aussi à destination du Sahara lui-même.


Transition: Si le Sahara s'intègre progressivement dans la mondialisation grâce à son commerce, il est également au cœur d'enjeux géopolitiques suite à l'implantation de groupes terroristes qui nuisent à la paix de la région.


III.À l'échelle mondiale: un espace difficile à contrôler

1) L'arc de crise saharo-sahélien

Le Sahara est un espace géopolitique fragmenté et déséquilibré depuis 2011 et les Printemps Arabes. En effet, la Libye de Kadhafi était un partenaire commercial important du Niger et du Mali et favorisait les relations entre ces trois États importants du Sahara. Cette déstabilisation économique favorise l'installation de zones grises aux mains de groupes armés.


2) Le djihadisme se développe dans cet espace saharien

-Le Nord-Mali est passé sous le contrôle de rebelles touaregs depuis 2012 à cause du mal-développement et de l'impuissance politique. Ces rebelles sont associés à l'AQMI (Al Quaida au Maghreb Islamique) et se servent notamment du trafic d'otages.

-Le Nord-Est du Nigéria est soumis aux exactions de Boko Aram (ex: destruction de villages, prises d'otage,...)

-touaregs luttent au sein du MNLA (Mouvement National de Libération de l'Asawad) ou du MUJAO (Mouvement unité et Jihad pour l'Afrique de l'Ouest).

Tous ces groupes utilisent les armes de l'Islam intégriste et violent.


3) Contre ces groupes armés, des puissances internationales se mobilisent dans un front antiterroriste mondial.

Avec l'opération Barkhane, la France est intervenue au Mali. Des partenariats stratégiques se développent (notamment avec les États-Unis) pour pallier la faiblesse des États, sécuriser les intérêts économiques et lutter contre les groupes terroristes. En 2015, une coalition d'États musulmans s'est formée contre le djihadisme.


Voici un schéma que vous pouvez intégrer à votre composition (ce sera valorisé par votre correcteur):

Conclusion

-bilan des parties et réponse à la problématique: Nous avons donc vu que le Sahara était un territoire très riche en ressources, qu'elles soient minières, pétrolières ou agricoles et qui favorisent l'augmentation des flux marchands. Cependant, ces ressources sont convoitées par de nombreux acteurs et sont source de conflits, qui entraînent l'augmentation des migrations. Depuis le début du XXIème siècle, le Sahara s'est fragilisé, ce qui provoque l'installation de groupes armés, souvent liés aux groupes islamiques intégristes, qui remettent en cause la paix internationale.

-ouverture: Loin des représentations, la Sahara apparaît comme un désert mondialisé, traversé par de nombreux flux, au cœur de dynamiques économiques et géopolitiques, source de conflits qui dépassent largement ses frontières.


À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags