Comment réussir l'oral du Bac en français?

Ca y'est, après l'écrit, les oraux approchent et voici quelques conseils (non exhaustifs) pour réussir au mieux cette épreuve :

Les derniers jours de révisions:

-J-14, J-7 : apprendre ses fiches : si vous en avez fait tout le long de l'année, la tâche ne sera pas très difficile. Sinon, apprenez directement sur vos cours MAIS surtout, ne faites pas de fiches pendant la dernière semaine de révisions. Apprenez d'abord vos plans (par cœur malheureusement, il n'y a pas de miracle), puis remplissez chaque sous-partie avec de nouveaux éléments en répétant, répétant, répétant...

-J-7, J-3 : répéter seul : une fois que vous connaissez à peu près vos textes, vous pouvez commencer à travailler l'oral. Au début, prenez vos fiches et improvisez-vous un petit oral pour regarder où vous en êtes au niveau du temps, de la longueur de chaque partie, de l'intro, de la lecture, etc. Une fois que vous êtes à l'aise, laissez vos fiches de côté et faites vous un brouillon rapide avec juste le texte sous les yeux (en reprenant la même problématique que dans votre cours). Regardez bien le temps que vous mettez pour parler et surtout, comparez avec vos fiches pour voir si vous avez oublié quelque chose.

-J-3, J-1 : s'entraîner à plusieurs : le meilleur conseil que je peux donner pour être vraiment au top avant l'oral, c'est de s'entraîner avec ses ami(e)s 2 ou 3 jours avant l'épreuve. Ainsi, vous pourrez vraiment voir ce qu'il vous reste à travailler et si vos amis en sont au même point que vous. Ce genre d'exercice est très stimulant et, même si c'est moins sérieux que d'avoir un prof devant soi, il est assez révélateur de votre niveau.

-J-1, jour J : lecture : la veille et le matin de l'épreuve, ne révisez pas vos fiches, ça risque de vous embrouiller plus qu'autre chose. Mais au lieu de stresser sans rien faire, travaillez la lecture de chaque texte en faisant attention aux mots compliqués, aux alexandrins, au théâtre (didascalies, ...)

-pour se préparer aux questions, c'est plus difficile. Ne négligez pas vos textes complémentaires et autres lectures cursives. Relisez aussi des résumés des œuvres complètes pour bien vous les remettre en tête et révisez un minimum les mouvements littéraires et figures de style.

Le jour de l'épreuve:

Dans la forme :

-ça parait bête mais soyez souriant (sans en faire trop bien sûr ^^) et poli.

-n'oubliez pas vos textes, vos livres, votre convocation, votre carte d'identité, une montre, une bouteille d'eau... Tant de petits éléments qui peuvent vous faire stresser juste avant l'épreuve...

-montrez de l'intérêt pour ce que vous racontez : parce que votre examinateur sortira peut-être de son repas de midi et lui aussi a très envie d'être en vacances, il ne faut pas qu'il s'endorme! Contrôlez votre débit et insistez sur les mots importants pour montrer que vous comprenez ce que vous dites.

-eye-contact : vous pouvez bien sûr regarder vos notes mais n'oubliez pas de jeter des coups d’œil sur votre examinateur. Lui sera la plupart du temps en train de prendre des notes mais ces contacts visuels permettent de raviver son attention.

-geste parasites : faire tourner son stylo dans les mains, tripoter ses cheveux, tirer sur son tee-shirt, balancer des pieds, ... Tous ces gestes parasites doivent être éliminés car ils attirent l'attention du prof autre part que sur votre discours. Et pour s'en rendre compte, quoi de mieux que de s'entraîner avec quelqu'un (parent, ami, frère et sœur, ...) ?

-gestion du temps : n'oubliez pas votre montre ou chronomètre que vous placez devant vous. Après chaque sous-partie, jetez un petit coup d’œil pour savoir combien de temps il vous reste, combien de temps vous a pris cette partie ou la lecture, si vous devez accélérer, ralentir... Sachez qu'il vaut mieux parler un petit peu plus (10min30, 11min) que moins (8-9min).

-la 1ère phrase est toujours la plus dure: si votre voix se met à trembler ou si vous avez d'autres réactions face au stress, respirez un bon coup, attendez 2 petites secondes et reprenez. Une fois que vous êtes lancés, c'est parti !

Le brouillon :

-Petite astuce, n'écrivez que sur les rectos des feuilles pour ne pas vous perdre dans vos notes.

-Si vous êtes du genre à beaucoup stresser pendant un oral, mieux vaut écrire trop que pas assez, vous aurez ainsi toujours du texte à quoi vous raccrocher en cas de coup de panique.

-Sur la 1ère page, écrivez la problématique donnée par le prof, votre plan et quelques éléments d'introduction (dates de l'auteur, date de parution, mouvement littéraire, enjeu du texte, ...) N'oubliez pas la lecture du texte!

-Sur les pages suivantes, ré-écrivez vos titres avec les éléments pour chaque sous-partie, en n'oubliant pas d'y inscrire les numéros de ligne/ vers du texte.

-Le plus important: écrivez en entier vos transitions. Ce sont vraiment ces quelques phrases qui vont vous faire gagner des points en plus. Donc, entre chaque partie, voire chaque sous-partie, n'hésitez pas à conclure sur ce que vous venez de dire et introduire la notion suivante avec des liens logiques pour montrer votre raisonnement.

-Pour l'ouverture, choisissez un texte ou une idée sur laquelle vous êtes calé ! Dans 80%, la 1ère question posée par le prof porte sur votre ouverture.

-Le mieux pour savoir quel type de brouillon (plutôt concis ou allongé), le mieux reste de s'entraîner, tout seul ou en groupe !

Voici un exemple de brouillon sur la scène d'exposition de L'île des Esclaves. Pour comparer avec la lecture analytique, cliquez ici.

En cas de pépin:

-Aïe aïe aïe, trou de mémoire : ça arrive à tout le monde et dans toutes les épreuves ! S'il vous manque une sous-partie ou un élément pendant le brouillon dont nous ne pouvez plus vous souvenir, ne paniquez pas ! Relisez tranquillement le texte, buvez un coup (de l'eau c'est mieux...) et reconcentrez-vous. Si ça ne revient toujours pas, faites la suite et revenez-y en dernier. Sachez que de toute façon, votre examinateur ne connait pas votre plan vu en cours. Donc improvisez une partie sur un élément que vous n'aviez pas forcément étudier en classe et il n'y verra que du feu !

-Help ! Je n'arrive pas à répondre à la question ! : Là encore, gardez votre calme. Soit la question est vraiment difficile et l'examinateur veut juste voir comment vous réagissez ; soit la question est bizarrement posée donc n'hésitez pas à lui faire répéter ou reformuler. Si vous ne savez tout simplement pas la réponse, essayez de changer discrètement de sujet pour revenir sur une idée sur laquelle vous êtes plus à l'aise :)

-Maiiiis ! Le prof était trop méchant ! : ATTENTION, ça ne veut strictement rien dire sur votre note! Un prof qui parait sec peut très bien vous mettre une excellente note si vous avez bien réagit et un prof qui semble gentil et attentionné peut très bien vous "saquer". Alors, encore une fois, gardez votre calme, faites de votre mieux et attendez tranquillement vos notes ! ^^

J'espère que ces petits tips pourront vous être utiles. Et n'oubliez pas qu'après cette petite épreuve, c'est les vacances !!!

À l'affiche
Soutien total
youth.png
Klimastreik.png

Avoir son Bac, c'est très bien. 

Avoir un avenir, c'est mieux. 

En septembre dernier, nous étions plus de 7 millions à descendre dans les rues du monde entier pour revendiquer une justice climatique et sociale.

Rejoins un mouvement proche de toi pour participer aux actions ! 

Catégories
Par tags